La train à hydrogène, aussi appelé « Hydrail » par les anglophones, se développe depuis les années 2000, surtout au Japon. Il arrive en Europe depuis 2016 sous les traits du Coradia iLint d’Alstom, qu’on va retrouver en France, en Allemagne, en Italie et probablement en Autriche.


On pense que le train est toujours motorisé à l’électricité … mais non ! Beaucoup de lignes, même en France, ne sont pas électrifiées et utilisent des locomotives diesel. Cela représente 43% du réseau français pour 20% du trafic. (1) L’hydrogène, permettant un stockage plus dense que les batteries, est considéré comme une piste intéressante pour alimenter des trains pouvant remplacer les locomotives diesel.

Cet article fait partie de notre dossier “Hydrogène, autonomie et transition énergétique“ et plus précisément de notre partie sur la mobilité hydrogène.

Histoire du train à hydrogène

La première locomotive à hydrogène aurait été présentée à Val-d’Or au Québec en 2002. C’est au Japon en 2006 que le premier train à hydrogène, mis au point par la East Japan Railway Company, a été mis sur les rails. (2) De 2005 à 2018, des conférences « Hydrail » ont rassemblé des parties prenantes du train à hydrogène et de nombreuses institutions étatiques et même de l’ONU.

Première en France: le coradia ilint d’Alstom

En 2016, Alstom a annoncé la sortie de son modèle Coradia iLint. (3) En 2018, l’Allemagne met en service deux prototypes de ce train à hydrogène. (4) Il serait moins coûteux à exploiter qu’un train diesel, selon Stefan Schrank, le chef de projet chez Alstom. Il aurait une autonomie de 1000 kilomètres et pourrait aller jusqu’à 140 km/h. Au total, Alstom a enregistré 41 commandes pour l’Allemagne et 6 en Italie. (5)

Les engins seraient « bimodes », pouvant fonctionner à l’électricité (sur les tronçons électrifiés) et à l’hydrogène. Leur autonomie en fonctionnant au H2 leur permettrait de transporter jusqu’à 220 passagers sur 400 à 600km en pouvant aller jusqu’à 160km/h.

Projets de trains hydrogène

En 2018, le député français Benoit Simian rendait un rapport sur le « verdissement du parc ferroviaire » mettant en avant l’intérêt d’utiliser l’hydrogène pour remplacer le combustible diesel. (6) Selon le secrétaire d’Etat aux transports de France, Jean-Baptiste Djebbari,  « Les trains à hydrogène sont capitaux pour la desserte fine des territoires ». (7) La SCNF a commandé à Alstom 14 rames « Régiolis H2 » pour 4 régions (Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est) le 8 avril 2021 pour 190 millions d’euros. (8)

La Région Occitanie, présidée par Carole Delga, a présenté le futur train au cours de la journée des « Hydrogéniales ». Il devrait assurer la liaison entre Montréjeau-Gourdan Polignan et Luchon en 2023. (9)

Pour aller plus loin

  1. https://www.atlante.fr/la-bataille-du-rail-vert/ ; https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/pourquoi-des-trains-carburent-ils-toujours-au-diesel-en-france_4058635.html
  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/East_Japan_Railway_Company
  3. https://www.alstom.com/fr/nos-solutions/materiel-roulant/coradia-ilint-le-premier-train-hydrogene-au-monde ; https://www.industrie-techno.com/article/comment-fonctionnent-les-27-trains-a-hydrogene-d-alstom-vendus-a-rmv.56155
  4. https://www.leparisien.fr/economie/allemagne-le-premier-train-a-hydrogene-entre-en-exploitation-17-09-2018-7891488.php
  5. https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/transports/quatre-regions-commandent-les-12-premiers-trains-a-hydrogene-francais-a-alstom_AN-202104080089.html
  6. https://www.ecologie.gouv.fr/communique-presse-remise-du-rapport-benoit-simian-sur-verdissement-du-parc-ferroviaire
  7. https://www.lopinion.fr/economie/jean-baptiste-djebbari-les-trains-a-hydrogene-sont-capitaux-pour-la-desserte-fine-des-territoires
  8. https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/04/08/premiere-commande-de-trains-a-hydrogene-en-france_6075972_3234.html
  9. https://www.ladepeche.fr/2021/10/23/les-hydrogeniales-le-train-du-futur-entre-en-gare-9885678.php